Le Musée d’Histoire de Ouidah
             
 
Les Communautés Disparues du Royaume des Xwéda
 
             

Musée d'Histoire de Ouidah

Découvertes
  Archéologie
  Histoire
  Tinture
  Remerciements

English version

 

En Mars 1727, le roi du Dahomey, Agadja, attaqua et détruisit le royaume des Xwéda. Les mauvaises relations entre le roi Huffon et les notables étaient probablement à l'origine de l'action militaire du roi Agadja. La conquête commença par la destruction des villages au nord de Savi, auxquels on infligea facilement la défaite malgré le fait que les forces des Xwéda étaient beaucoup plus nombreuses que celles du royaume du Dahomey. Bien que Savi ait été bordée, au nord, par une rivière aisément Version artistique de la décapitation brutale d’un citoyen du royaume des Xwéda  par un soldat dahoméen.défendable, les habitants ne réussirent pas à y monter la garde ; par conséquence, les Dahoméens traversèrent facilement la rivière et s'approchèrent de Savi. Les habitants s'enfuirent vers Gléwé, alors que les Dahoméens  brûlèrent Savi et mirent à sac le royaume des Xwéda. La population, dans sa majorité, fut massacrée – le nombre de tués dépassa 5 000, et on captura jusqu'à 11 000 personnes. Cependant, une telle importance politique continuait à émaner du palais, quoique réduit aux ruines, qu'Agadja interdit aux Xwéda de se réinstaller à sa proximité. Le royaume des Xwéda ne s'est jamais remis de sa défaite, et son territoire passa ensuite sous le contrôle du royaume du Dahomey.

Savi, désertée pour la plupart par ses habitant, n'a jamais récupéré son ancienne position de la ville capitale. Ce vaste territoire abandonné est devenu pourtant une source intarissable pour les archéologues, mettant à leur disposition d'innombrables vestiges de la culture ancienne. Les travaux archéologiques d'origine sur le site du palais, effectués au début des années 90 par Kenneth Kelly de l'Université de Caroline du Sud, ont suscité à nouveau l'intérêt pour les Xwéda, ce qui a permis, par la suite, de mieux Version artistique de l’incendie  de Savi.connaitre le palais, ses rois et les Européens qui visitèrent la zone.

Afin de mieux connaître la vie des autres communautés appartenant au royaume des Xwéda, il a été nécessaire d'explorer les communautés rurales autour du palais. L'exposition présente les fruits  des recherches archéologiques effectuées sur les sites de ces communautés par Neil Norman de l'Université de Virginie. Exhaustive et inédite, l'exposition est intitulée « Les Communautés Perdues du Royaume des Xwéda » et commence le 11 juin au Musée d'Histoire de Ouidah. La gamme des objets découverts à la suite des recherches archéologiques combinée aux présentations interactives, ouvrages artistiques et explications détaillées offrent tous ensemble une vue sur la campagne autrefois perdue dans un conflit sanglant et dont l'histoire a dû attendre plus de deux siècles avant d'être revisité.