Le Musée d’Histoire de Ouidah
             
 
Les Communautés Disparues du Royaume des Xwéda
 
             

Musée d'Histoire de Ouidah

Exposition : Les Communautés Disparues

Découvertes
  Archéologie
  Histoire
  Tinture
 

English version

 
Remerciements

L'exposition « Les Communautés Disparues du Royaume des Xwéda » a été réalisée par Hope NORMAN et Neil NORMAN de l'Université de Virginie (États-Unis), en coopération avec la Faculté de l'Histoire et de l'Archéologie de l'Université d'Abomey-Calavi. La direction du Département du Patrimoine Culturel, part de l'ancien Ministère de la Culture, de l'Artisanat et du Tourisme de la République du Bénin, en particulier Monsieur Mahoun Constant NOANTI, Monsieur Richard SOGAN, Monsieur Cossi Zéphirin DAAVO et Monsieur Nicolas AGO, ont apporté leur soutien et supervision. Le Professeur Alexis ADANDE de la Faculté de l'Histoire de l'Université d'Abomey-Calavi a contribué à la la réalisation du projet grâce à ses conseils en matière scientifique et le soutien logistique. Nous tenons également à remercier Madame Micheline EGOUNLETY, conservatrice du Musée, ainsi que les guides : Lucresse ADANDÉ, Serge RUSTICO et Gabriel HADJI.

Les matériaux archéologiques présentés au cours de l'exposition ont été réunis dans le cadre du programme de recherche conjoint entre l'Université d'Abomey-Calavi et l'Université de Virginie. Le projet dirigé par Neil L. NORMAN (l'Université de Virginie) fait partie d'un programme plus vaste, réalisé au sud du Bénin par le professeur Alexis ADANDE (l'Université d'Abomey-Calavi), dans la zone de Ouidah par le professeur Merrick POSNANSKY (l'Université de Californie, Los Angeles), dans le palais des Xwéda de Savi par le professeur Kenneth KELLY (Université de Caroline de Sud), dans la zone de Cana par le docteur Cameron MONROE (l'Université de St. Louis). Les professeurs Alexis ADANDE et Klavs RANDSBORG (l'Université de Copenhague) ont dirigé conjointement un projet archéologique bénino-danois dans la zone Abomey-Bohicon.

Nous voudrions remercier en particulier l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas auprès du Bénin à Cotonou, qui a accordé une subvention généreuse permettant la réalisation de l'exposition. Les travaux archéologiques de Monsieur NORMAN ont été financés par Fulbright-Hays Foundation, National Science Foundation des États-Unis, Explorers Club Washington Group ainsi que par Graduate School of Arts and Sciences de l'Université de Virginie.

Les informations historiques viennent en majorité du livre de Robin Law «  Slave Coast of West Africa, 1550-1750 ; The Impact of the Atlantic Slave Trade on an African Society » (« La Côte des Esclaves de l'Afrique de l'Ouest, 1550-1750 ; L'Impact de la Traite des Esclaves Atlantique sur une Société Africaine »), publié par Clarendon Press de l'Université d'Oxford. La traduction des textes anglais a été réalisée par Dora Hall.